L’affaire Omar Raddad relancée 25 ans après !

Rappelez-vous, le 23 juin 1991, Ghislaine Marchal, riche veuve de Mougins âgée de 65 ans, était retrouvée morte dans sa propriété, criblée de coups de couteau. « OMAR M'A TUER » est inscrit avec son sang sur une porte blanche. La phrase est inscrite de nouveau partiellement un peu plus loin sur une autre porte : « OMAR M'A T ».

Très vite, tous les regards se tournent vers Omar RADDAD, son jardinier.

Malgré l’absence de preuves tangibles, et le fait que ce dernier ait toujours clamé son innocence, il sera condamné à 18 ans de réclusion criminelle. En 1996, il est gracié par Jacques Chirac, qui réduit en grande partie sa peine. Deux ans plus tard, de par son comportement irréprochable, il bénéficie d’une liberté conditionnelle.

L’affaire avait été notamment popularisée à travers le film « Omar m’a tuer », soutenant la thèse de l’innocence du jardinier. Serait-on sur le point de connaitre la vérité sur cette affaire ayant défrayé la chronique ?

Très récemment, les empreintes génétiques retrouvées sur trois scellés de l’affaire permettraient de démontrer l’absence de concordance avec celles du jardinier, ce qu’a fait savoir le Parquet de Nice le 10 octobre dernier.

Pour autant, une confirmation par des analyses de laboratoire est indispensable pour définitivement innocenter Omar Raddad, aujourd’hui âgé de 53 ans, reconnu handicapée à 90% et souffrant d’une lourde dépression… Toujours à la recherche de la vérité. 






15 novembre 2018

Les 10 ans du Bitcoin

C’est le 18 août 2008 que le nom de domaine www.bitcoin.org est réservé anonymement, mais ce n’est que le 31...

Lire la suite
09 novembre 2018

Les drônes

Le marché des drones Le marché des drones est devenu depuis plusieurs années un marché en plein essor.  Ce...

Lire la suite